Pièces burlesques (suite et fin)

Quelques exemples de pièces:

Despote – machine

Makina dédramakina

Machine à faire un milieu

Protocole - machine

Architecte-machine

Palette - machine

Micro - machine

Transat-machine

Câbles - machine 

Blouses - machine

Surveillance caresses 

Bureau d’admission

Machine d’entraide.

… etc.

La Machine du transat

Car le transat exerce un pouvoir par son bon usage : Pouvoir l’ouvrir et le déplier.Afin d’en jouir.

 

La Machine des câbles électriques

Dérouler des câbles et les brancher. Déterminer la prise femelle de la prise mâle. À vouloir démêler le début de la fin, les câbles et les corps s’emmêlent en un magma de corps et de fils électriques.

 

La Machine despotique

L’un d’eux, désigné comme leader du groupe, prend le pouvoir et commande ses nouveaux sujets dans un claquement de mains. Expérimentation sur l’action d’assujettir et de faire devenir sujet.

 

La Machine d’entraide à s’élever

Ils veulent grimper mais plus encore s’entraider. Les corps se hissent dans un désordre de membres soulevés et écartelés, culs par dessus têtes sur un rebord de fenêtre sans qu’un seul ne puisse s’élever. Spectacle de la volonté dominante d’entraide empêchant l’accomplissement du projet collectif d’élévation.

 

Makina dédramakina

Lamachine à défaire la trame de nos drames.L’espace est sillonné de solitudes, en prise avec les forces contrariées de leur désir. Quand elles se relient entre elles par le regard, le drame surgit. Une machine à l’œuvre compose des parcelles de drame sans trame ou d’un drame n’appartenant à personne et à chacun.